Les Bourg / Bourques

Antoine Bourg (Bourque), l’auteur de la famille Bourque en Acadie,  naquit en France vers 1609. Il serait né à Martaizé, petite commune (village) localisée dans le Poitou (Nouvelle-Aquitaine) France. Ses parents était Simon Bourg (1579-1628) et Hélène Comptée  (1579-1628). Antoine serait né vers 1609 selon le recensement de 1671 de Port Royal, mais le recensement de 1686 donne son année de naissance comme 1591. Il était un laboureur.

Antoine a peut-être travaillé sur le domaine (Seigneurie) appelé Aulnay comme laboureur,  Charles Menous d’Aulnay était le seigneur de la région. Charles de Menou d’Aulnay, aussi Charles de Menou d’Aulnay de Charnizay, (né en 1604 au château de Charnizay (Indre-et-Loire) , en France ; mort accidentellement en 1650) fut tour à tour capitaine, lieutenant dans la marine pour son cousin Isaac de Razilly, et gouverneur de l’Acadie. Comme gouverneur d’Acadie il réussit à convaincre plusieurs personnes a émigré en Acadie. Il est fort probable que Antoine et Antoinette font partie de son recrutement pour l’Acadie.

Charles de Menou d’Aulnay partira du port d’Auray en Bretagne avec Isaac de Razilly et Nicolas Denys en 1632 pour l’Acadie dont il deviendra plus tard gouverneur, à bord de l’Espérance en Dieu.

Isaac de Razilly devint gouverneur de l’Acadie en 1632 et Menou d’Aulnay était un de ses lieutenants, empruntant des fonds, louant des bateaux et recrutant des hommes pour les traversées régulières de l’Atlantique pour la Compagnie de la Nouvelle-France et une compagnie privée, la compagnie Razilly-Condonnier. Ces compagnies avaient parfois des intérêts divergents, ce qui occasionna une coûteuse concurrence. Isaac de Razilly mourut en 1636 et son frère, Claude de Launay-Razilly, fut chargé d’administrer l’Acadie en tant que gouverneur. Claude de Razilly, retenu par ses affaires en France, ne vint pas en Acadie mais nomma Charles de Menou d’Aulnay de Charnizay en tant que lieutenant pour gouverner en son nom et gérer la compagnie en Acadie tandis qu’il gérait les opérations en France. Ce n’est qu’en 1638, que Menou d’Aulnay recevra par lettre royale sa nomination comme gouverneur de l’Acadie. Vers 1638 Charles de Menou épouse Jeanne Motin fille de Louis Motin de Co(u)rcelles, un des associés de la compagnie de commerce Razilly-Condonnier. Après le décès de son époux en 1650 Jeanne Motin épousera le rival de Charles de Menou ; Charles de Saint-Etienne de la Tour.

Antoine arrive en Acadie à Port Royal vers 1636 sous le commandement du Commandant Isaac de Razilly. Il s’établit a Port Royal.

.Vers 1642, il épouse à Port-Royal, Antoinette Landry (24 ans, Antoine avait 33 ans), née en 1620, fille de Jean-Claude Landry et Marie Sallée, et sœur de René Landry mariée à Perrine Bourg, la présumé sœur d’Antoine Bourg (voir note #1 ci-bas) . Antoinette venait du village voisin appelée Aulnay (France), à deux kilomètres de Martaizé.  Elle arrive en Acadie vers 1639  avec son frêre René Landry abord d’ub bateaux de transport dont le capitaine était sont frêre.  Ils auront onze enfants qui débuteras la famille Bourque.

D’apres les cartes du temp le village des Bourg est situer du coté nord du basin en face du fort.

Au recensement de 1671 de Port Royal on retrouve:

  • Laboureur – ANTHOINE BOURC aagé de soixante et deux ans, sa femme Anthoinette Landry aagéa de cinquante trois ans, Leurs enfans, onxe, quatre de mariez dont sen suivant lesnoms, Marie aagée de 26 ans, Francois aagé de 27 ans, Jehan aagé de 24 ans, Bernard aagé de 22 ans, Lesnon mariez, Martin aagé de 21 ans, Jeanne âgée de 18 ans, Renée aagée de 16 ans, huguette aagéa de 14 ans, Jeanne 12 ans, habrahan aagé de 9 ans, Margueritte 4 ans, Leurs bestes a Cornes 12 et huict brebis, Leurs terres Labourables quattre arpans.
  • Laboureur – FRANCOIS BOUR aagé de 28 ans, sa femme Marguerite Boudrot aagée de 23 ans, Leurs enfans, deux, Michel aagé de 5 ans et demy, Marie aagée de trois ans, Leurs bestiaux a cornes 15, et cinq brebis, Leurs terres en Labour cinq arpans et demy.
  • Laboureur – BERNARD BOUR aagé de 23 ans. sa femme Françoise Brun 19 ans, un enfan qui sapelle Marie. Leurs bestes a cornes six, et deux brebis – aucune terre en Labour.
  • Laboureur – JEHAN BOUR aagé de 25 ans, sa femme Margueritte Martin aagée de 27 ans, Leurs enfans deux, Anna aagée de 3 ans, Margueritte aagée de un an et deux mois, Leurs bestes a cornes trois et cinq brebis, terre en labour 15 arpans.
  • Laboureur – VINCENT BROT aagé de quarante ans, sa femme Marie Bourc aagée de 26 ans. Leurs enfans quattre, Marie aagée de neuf ans, Anthoine aagé de 5 ans, Margueritte aagée de trois ans, Pierre aagé d’un an, Leurs bestiaux a Cornes neuf, et sept brebis, Leurs terres en Labour quattre arpans.
  • Laboureur – RENE LANDRY lesnes aagé de 53 ans sa femme Perrine Bourc aagée de 45 ans Leurs enfans 7, quattre de mariez a scavoir henriette PeIletret aagée de 30 ans, Jeanne aagée de 28 ans, Marie aagée de 25 ans, Marie aagée de 23 ans, Les non mariez Magdeleine aagée de 15 ans, Pierre aagé de 13 ans, Claude aagé de 8 ans, Leurs bestiaux a Cornes 10 et 6 brebis, Leurs terres en Labour 12 arpans en deux places.

Antoine mourut vraisemblablement à Port-Royal où lui et sa famille vivaient entre le 5 octobre 1687 et le recensement de 1693.

Le nom de famille Bourque prend plusieurs itérations due au niveau d’analphabétisme du temps. On retrouve initialement ces épellations : Bour, Bourg, Bourc, Bourk, Bourke, Boureq, Bourque, Burk, Burke et d’autres.

 

Martaizé France

carte de la région vers 1737
Église de Martaisé batit en 1400. Antoine Bourg aurrait fréquenter cette église.
La plaque commémoratif dans l’église
Carte démontrant ou Abraham Bourg vivait. (Village Bourg) (cliquer pour agrandir)
Le ménage d’Antoine Bourg et d’Antoinette Landry se fixe sur la rive nord de la rivière de Port-Royal et donne son nom au village des Bourg. Ce village est situé à une courte distance, au nord-ouest du vieux Fort de la Capitale.

Du village, les Bourg ont une vue splendide sur le Fort de Port Royal. Sur la rive nord sont établis les Mélanson, les Boudrot, les Vigneau, les Bergeron et d’autres, car “les gens du Fort” viennent d’un peu partout, étant soldats français ou, et surtout, artisans de tous les métiers utilitaires. (voir recensement Acadie de 1701).

Le 5 octobre 1687: Antoine Bourg fait sa marque à l’attestation en faveur de l ‘oeuvre du gouverneur d’Aulnay.

Note # 1:

Perrine Bourg née vers 1626 (Rc PR 1671 45 ans, 1686 74 ans (sic) veuve, 1693 67 ans, marié vers 1640 à Simon Pelletret et mariage 2 vers 1645 avec René Landry l’ainé

Note de S.A. White:
Nous n’avons pas pu déterminer s’il y avait un lien de parenté entre Perrine Bourg et Antoine Bourg. L’absence de dispense de consanguinité lors des mariages de Charles Savoie petit-fils de Marie à Antoine Bourg, avec Francoise Martin, petite-fille de Jeanne Pelletret (Rg. PR 16 janvier 1730) et de Michel Bourg, petit fils de Francois à Antoine Bourg, avec Brigitte Martin, aussi petite-fille de Jeanne Pelletrer (Réhab Rg St-Suliac, 7 juillet 1764), semble nous montrer que Perrine et Antoine n’étaient pas frère et soeur.